Index
Actualités
Actualités




Association des Victimes d'Escroqueries

à la Nigériane en Europe et
des victimes d'usurpation d'identité sur Internet


Pour  l'Europe :

contact@avenfrance.org


Pour la Belgique uniquement :

aven.belgique@avenfrance.org

Actualités et conséquences des escroqueries à la nigériane

Actualités

Dans le passé, l'escroc se contentait de piéger sa victime et lui demandait une aide financière "spontanée".

Aujourd'hui, dans 99 % des cas, grâce à un réseau très bien implanté en région parisienne, spécialisé dans le vol et la falsification de chèque et au motif que l'escroc la rembourse, la victime reçoit un chèque par lettre "Max", toujours envoyé de Paris ou sa région. Le montant du chèque est souvent supérieur au remboursement attendu....
L'escroc redonne ainsi des dispnibilités à sa victime pour continuer de l'escroquer.
Les chèques sont volés sur Paris ou en région parisienne et réexpédiés aux victimes.

Grâce au fonctionnement bancaire français, les réseaux d'Afrique de l'ouest, trouvent en France, un terrain de jeu préivilégié. En effet, les banques créditent n'importe quel chèque en 24 ou 48h heures, sans vérification.

*ATTENTION *
Les banques ont entre 12 et 15 jours pour vérifier la validité d'un chèque. Entre temps, elles dispensent une avance de fonds !

Peu importe le scénario de l'escroquerie, le cyber escroc envoie un chèque que la victime remet à l'encaissement. Le cyber escroc demande de renvoyer le surplus en espèces par Western union, Money Gram ou rechargement PCS Mastercard. Le cyber escroc, lui, sait qu'il a un maximum de 10 jours pour se faire envoyer l'argent, avant que la banque en informe la victime.

Il peut également porposer un virement bancaire. La victime est amenée à fournir son RIB.
Que fait l'escroc avec ce RIB ?  L'escroc le scanne et le transmet à un complice en France. Ce complice va falsifier un chèque, l'endosser grâce à votre n° de compte  et le remettre à l'enaissement dans une agence parisienne. La banque crédite le compte de la victime !

Quelque soit l'opération utilisée par le cyber escroc (envoi de chèque ou pseudo virement bancaire), la banque contrepassera les écritures dans un maximum de 10 jours. Le compte de la victime sera donc à découvert.

QUE FAIRE ?

1 - Ne jamais acepter un chèque ou un virement bancaire d'une personne virtuelle et de surcroit INCONNUE !
2 - Demander à son conseiller bancaire de faire une vérification immédiate du chèque. Cette opération s'apelle "AVIS DE SORT". Vous connaitrez en 3 jours la validité ou l'invalidité de ce chèque ou de ce virement.
3 - Dans le cas d'un virement bancaire, demander à la banque la provenance des fonds avant tout retrait d'espèces.

4 - Nous savons que les victimes sont mannipulées, si vous avez malgré tout envie de croire ce que le cyber escroc vous dit, relisez cette page !


Conséquences

.Les conséquences peuvent être dramatiques.

Certaines victimes perdent toutes leurs économies. D'autres vont contracter des prêts. D'autres encore sont amenées à établir des dossiers de surendettement.

Dans tous les cas, si vous avez été jusqu'au bout et que la banque vous poursuit, quelque soit le motif de la poursuite, contactez nous sans délais, avant de signer tout accord avec la banque.

Pour  l'Europe :                                    Pour la Belgique uniquement :

contact@avenfrance.org                    aven.belgique@avenfrance.org

Vous avez besoin d'aide, de conseils ou d'assistance
pour vos démarches, contactez-nous :